Travaux de viabilisation rue Gratien Boyer.

Analyse de la place du piéton, du cycliste et de l'automobiliste.

A l'occasion des travaux de viabilisation rue Gratien Boyer, nous vous livrons une analyse de la place faite aux piétons, aux cyclistes et aux automobilistes.

 

Piétons:

  • Améliorations: trottoir gauche en descendant est plus fonctionnel et sécurisé par des passages cloutés nombreux et visibles.
  • Difficultés: trottoir droit très étroit ne permettant le passage ni de poussettes ni de fauteuils roulants.

Cyclistes:

  • Améliorations: traçage horizontal d'un stop vélo au feu.
  • Difficultés: aucune signalisation verticale et horizontale et pas de traçage horizontal pour sécuriser la traversée de la M613 et rejoindre la zone 20 devant la mairie.

Automobilistes:

  • Améliorations: maintien de la largeur des voies de circulation et de la vitesse.

Place du vélo dans le 6ème rapport du GIEC

Quelques diapositives éclairantes

Répare vélo du 21 mai 2022.

A René Cassin de 9h à 12h.

Bilan satisfaisant pour ce premier répare vélos:

  • Douze vélos contrôlés, réglés ou réparés.
  • De nombreux contacts,
  • La visite de Patrick HIVIN adjoint aux associations.

 

Pour la promotion du vélo comme mode de déplacement:

  • Roulez à vélo à St Jean de Védas.

Vous souhaitez davantage de pistes cyclables aménagées et sécurisées.

Contactez nous en cliquant ici pour nous aider.

 

Agissez:

  • Faites du vélo.
  • Faites le savoir.
  • Suivez-nous sur le site.

Conférence mobilités Frédéric HERAN

A Montpellier le 20 mai 2022

Conférence-débat de Frédéric Héran : « Comment nous déplacerons-nous demain ? La voiture électrique est-elle notre avenir ou d’autres solutions s’imposeront-elles ? »


Alors qu’avec la fin annoncée de la voiture thermique, la voiture électrique est présentée par les milieux politiques et économiques comme la solution permettant de préserver notre modèle actuel de mobilités, Frédéric HERAN, l’un des plus grands spécialistes français en la matière, vient à Montpellier pour une mise au point salutaire. Car ce système est à bout de souffle : consommation d’énergie, occupation de l’espace, impact sur la santé, le tout voiture a atteint ses limites. Dans la métropole de Montpellier, nombre d’habitants l’ont bien compris et se sont engagés ces dernières années dans un mouvement pour la promotion du vélo, qui se traduit aujourd’hui dans la politique locale. 

Frédéric Héran revient à Montpellier près de 4 ans après avoir animé, en septembre 2018, à l’invitation de Vélocité une conférence consacrée au «retour de la bicyclette à Montpellier» suivi quelques semaines plus tard par le mouvement cycliste et citoyen #JeSuisUnDesDeux qui a déjà profondément transformé la ville.

Alors qu’il vient d’impulser et de co-signer le 5 mai la tribune « Même électrique, la voiture n’est pas un véhicule durable » dans Le Monde [1], Frédéric Héran Héran nous  présentera  son analyse des enjeux actuels et tracera des pistes pour transformer nos manières de nous déplacer lors d’une conférence intitulée : « Comment nous déplacerons-nous demain ? La voiture électrique est-elle notre avenir ou d’autres solutions s’imposeront-elles ? » 

Son regard sera très précieux au moment où la métropole de Montpellier s’engage dans des projets majeurs qui vont conditionner nos mobilités pour les années à venir : fermeture du tunnel de la Comédie, plan vélo, ligne 5 du tramway et contournements routiers. 

Dans un contexte global marqué par les tensions (dernier rapport du GIEC, guerre  en Ukraine, creusement des inégalités...), les pratiques de mobilité dans la métropole sont de plus en plus polarisées. Certains ont déjà largement diminué les trajets en voiture et rêvent d’une dynamique citoyenne qui fasse du vélo un transport de masse et de Montpellier la Copenhague méditerranéenne. D’autres sont contraints à son usage quotidien faute d’alternative. Et d'autres résistent à ces changements, à l’image de la mobilisation de Vivre Montpellier Métropole pour qui l’immobilisme et le confort individuel semble prendre le pas sur l’intérêt collectif.

Forte hausse des prix du carburant, excès de sédentarité de la population, notamment des enfants, dégradation de la qualité de l'air, congestion urbaine, conflits entre usagers, ces problématiques rappellent les prémices du changement qui a chamboulé les Pays-Bas au milieu des années 70 devenu depuis le pays du bien vivre à vélo. 

En réalité, ce changement a déjà commencé à Montpellier. Pendant la crise sanitaire, sous l'impulsion de la population Montpelliéraine, le vélo s’est imposé dans l’actualité à l’occasion des élections municipales et dans l’espace public avec les premières «coronapistes» françaises. 

Alors que les compteurs de vélos signalent ces derniers jours des records de fréquentation [2], l’engouement pour le vélo sera-t-il durable ? Et s’accélèrera-t-il ?  Saurons-nous stopper notre dépendance aux énergies fossiles sans tomber dans une dépendance aux métaux critiques ? Les nouveaux projets routiers ne relèvent-ils pas d’une conception obsolète des mobilités ? Le doublement récent de l’A9 aujourd’hui déjà congestionnée n’est-il pas la preuve que la construction sans fin de nouvelles routes est vouée à l’échec ?  Allons-nous nous préparer à un changement qui est malheureusement inévitable ou allons-nous le subir ? Sommes-nous cigales ou  fourmis ?

Cette conférence est l’occasion pour la population, les acteurs économiques, les élus et les candidats aux élections législatives, d'écouter un des spécialistes français des mobilités ouvrir des pistes de réflexion sur ces questionnements. Chaque habitant peut être tour à tour piéton, cycliste, usager des transports en commun et automobiliste. Envisageons toutes ces pratiques  et agissons ensemble pour notre ville.
Frédéric Héran, Céline Scornavocca, Laurent Raffier et Nicolas Lemoigne de Vélo cités.

Résumé : Fortement encouragée par les autorités et grâce à un bilan écologique jugé flatteur, la voiture électrique devrait dominer le marché en quelques années. Mais cela suffira-t-il pour verdir notre mobilité ? D’autres modes individuels de déplacement pourraient bien s’imposer en faisant valoir leur moindre coût, leur économie d'énergie et de matières, leurs très faibles nuisances ou leur caractère actif.
Frédéric Héran est économiste et urbaniste, maître de conférences à l’Université de Lille et chercheur au CLERSE (Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques), auteur du livre "Le retour de la bicyclette : une histoire des déplacements urbains en Europe, de 1817 à 2050" (La Découverte, Poche, 2014)

Arceaux vélo de la clinique St Jean.

Vu le 21 avril 2022

Si les arceaux vélos ne sont pas exclusivement dédiés à l'usage des vélos, ils sont vite envahis ici par les motos.

Groupe vélo St Jean Environnement

Zoom 4 envoyé à la mairie le 2 avril 2020.

Les arceaux pour accrocher les vélos sont un point essentiel dans la politique de développement de la pratique du vélo comme alternative au tout voiture.

Evaluation des arceaux vélos
Le groupe vélo (Philippe HIPPERT, Serge LEDANOIS, Annette AZEMARD et Martine THOMAS) s'est attaché à évaluer les arceaux d'accroche des vélos sur les différents équipements accueillant du public à St Jean de Védas.
2022-03-18ArceauxVélosV4.pdf
Document Adobe Acrobat 4.2 MB

Groupe vélo de la commission municipale développement durable.

Zooms envoyés à la mairie.

Zoom3
Avenue des Terrasses du Languedoc à Roque Fraisse. Une piste cyclable permettant l'accès au groupe scolaire Jean d'Ormesson sans aucune signalisation verticale.
2021-12-28Zoom3TerrassesLanguedoc.pdf
Document Adobe Acrobat 855.2 KB
Zoom 2
Accès à la zone commerciale de la Condamine par le chemin des Côteaux.
2021-12-28Zoom2Condamine.pdf
Document Adobe Acrobat 877.1 KB
Zoom1
Chemin de Bugarel, accès à Montpellier par le stade de rugby.
2021-11-15Zoom1Bugarel.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
Zoom 0
Chemin du Mas de Magret: accès à la Lauze, à la mer.
2021-11-08Zoom0Mas Magret.pdf
Document Adobe Acrobat 2.2 MB

Galerie de photos sur la réalité du vélo à St Jean de Védas.

Les résultats du baromètre des villes cyclables 2021 sont disponibles

Les résultats du baromètre des villes cyclables 2021 sont disponibles sur le site de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB) en cliquant ici

Rencontre avec M. le maire.

Au nom du groupe vélo

De la commission extra municipale développement durable

Le 9 novembre 2021, Philippe HIPPERT et François LEDANOIS ont rencontré François RIO, maire de St Jean de Védas.

A l'issue de cette rencontre, ils ont adressé un courrier au maire avec copies à M. Christophe VAN LEYNSEELE (adjoint à l'aménagement du territoire) et Mme Mireille PASSERAT DE LA CHAPELLE (conseillère déléguée à l'environnement).

A ce jour ce courrier est resté sans réponse.

Lettre à François RIO
2021-11-14LettreF-RIO.pdf
Document Adobe Acrobat 60.1 KB

Diagnostic et propositions pour le développement du vélo sur St Jean de Védas

Diagnostic 2021 par VéloCité

Notice Vélocité
Diagnostic et propositions pour St Jean de Védas
Notice Vélocité - diagnostic Saint Jean
Document Adobe Acrobat 5.0 MB

Schéma directeur des mobilités actives 2018

La Métropole de Montpellier a travaillé à l’élaboration de son premier Schéma Directeur des Mobilités Actives.

Ce document de planification vise à donner une plus large place aux déplacements à vélo à la fois sur son territoire, et en lien avec les axes cyclables des territoires voisins. 

 


M Saurel a présenté le 30 novembre 2018 le schéma et celui-ci a été voté en conseil de Métropole en décembre 2018.

Sondage pistes cyclables à St Jean de Védas 2015

Aux mois de mai et juin 2015, l'association Saint Jean Environnement a ouvert un sondage sur les pistes cyclables de la commune.

 

60 personnes ont exprimé leur avis, nous les en remercions.

 

Voici une synthèse des réponses obtenues :

Sondage

Vélorution

18/10/2014 : VELORUTION

L'association Saint Jean Environnement a participé à la Vélorution des enfants organisée par Vélocité.

 

17 vélos sont partis de la Médiathèque de Saint Jean de Védas pour rejoindre la place de la Comédie. Nous avons emprunté le trajet suivant : chemin de Bugarel, Stade Yves du Manoir, Parc Moncalm, Rue des Chasseurs jusqu'à l'Avenue de Toulouse.


Le parcours dans Saint Jean de Védas fait apparaître le nombre limité de pistes cyclables et l'absence de liaison entre elles. Après le quartier Ovalie, il n'y a plus de pistes cyclables, et nous avons dû emprunter des routes à grande circulation.


Nous vous convions tous à participer à la prochaine Vélorution. Nous vous préviendrons au plus tôt.